• Louis Chartier

3 repas ou 6 repas par jour. C'est un débat brûlant en ce moment, alors évitons la confusion!

Confusion sur la fréquence des repas!


Je me fait demander souvent cette question: Est-ce c'est mieux 3 ou 6 repas?


"Certains experts en régime alimentaire disent qu'il est dépassé de prendre six petits repas par jour. Beaucoup recommandent plutôt trois repas (ou moins). Mais si j'essaie de prendre tout ces calories en 3 repas je me sent comme si je mangeais trop avec une sensation que mon estomac va éclaté ? Y a-t-il un inconvénient à continuer de manger des repas plus petits et plus fréquents si je ne grossis pas?


Je comprends ta frustration. Cette industrie semble être constamment coincée dans un cycle sans fin de conseils qui disent noir ou blanc. Une minute, quelque chose est à la mode et la suivante, ce n’est pas le cas. Je vous dirai certainement et sans hésitation que manger de petits repas fréquents n'est PAS démodé et constitue une stratégie fantastique pour beaucoup de gens.


Une partie de la raison pour laquelle vous recevez le message d'éviter les petits repas fréquents est une nouvelle appréciation des repas moins fréquents. Nous avons maintenant beaucoup de recherches substantielles nous disant qu'il existe de nombreux régimes alimentaires qui fonctionnent et ont des avantages.


Une analyse rapide des dernières années de recherche révélera qu'un style de 1 repas par jour peut être très utile pour certains. Différents programmes d'alimentation limités dans le temps, tels que l'approche 16/8 (qui consiste à jeûner 16 heures par jour en évitant le petit-déjeuner) peuvent donner d'excellents résultats.


Une étude plus récente a montré qu'omettre un dîner pouvait être supérieur à un autre. Des régimes de jeûne variés, comme le plan 5-2, dans lequel vous mangez normalement en semaine et ne consommez que peu ou pas de nourriture le week-end, peuvent être bénéfiques.


Toutes ces études ont suscité de l'enthousiasme. Les nouvelles informations génèrent généralement un engouement de nouveauté. Il est courant de trop insister sur le nouveau et de sous-apprécier l'ancien, mais cela n'a pas beaucoup de sens puisque de nouvelles choses n'ont pas été testées avec le temps. Habituellement, les anciens et essayer qui fonctionnent sont meilleurs que les nouveau plan.


J'aborde tout cela pour espérer dissiper vos inquiétudes et dissiper une certaine confusion. Le consensus actuel dans la recherche sur la nutrition est toujours que ''ce sont les calories qui importent le plus''. Bien sûr, nous savons maintenant que l’influence hormonale agit avec les calories pour avoir un impact sur la faim, l’humeur, les fringales et l’énergie, mais nous devons au bout du compte nous occuper des niveaux de calories dans les régimes individuels que nous choisissons.



Les calories sont roi, mais ....


Il y a deux choses nécessaires pour la perte de graisse soutenue:


1. Un déficit calorique

2. Un équilibre hormonal métabolique

Les calories entraînent la perte de poids. Les hormones poussent cette perte de poids vers la perte de graisse et la durabilité. Vous avez besoin des deux. La qualité et la quantité sont également importantes. Il est impossible de séparer les deux!


La question de la fréquence de consommation revient à l'individu. Nous sommes tous différents. Nous sommes uniques dans notre génétique, notre psychologie et nos préférences personnelles. Nous devrions honorer cela. Ce que toutes les recherches ci-dessus disent, il y a plus d'une façon d'y arrivé. En fin de compte, il s’agit de trouver ce qui fonctionne pour vous.


Essayez de dire au monde du bodybuilding de 1960 à 2000 que les petits repas fréquents n'étaient pas idéaux. On se moquerait de vous. La méthode des petits repas fréquents fonctionne à merveille, mais ce n’est pas le seul moyen. Certaines personnes réussissent mieux avec différentes fréquences de consommation.


La clé à mon avis est de varier le plus possible votre nourriture tout en maintenant un équilibre sain.


Vous avez besoin d'un plan équilibré, contactez-moi.

55 vues0 commentaire